Les sols PVC permettent de limiter l’ampleur et donc les conséquences, sur les personnes et le matériel, des décharges électrostatiques. Cela est du au fait que le revêtement de sol PVC évite l’accumulation de charges et les dissipe dans la terre en diminuant sa résistance transversale.

Ces solutions techniques sont particulièrement utiles dans les salles d’ordinateur, les tours de contrôles, les centres de télécommunications, certains locaux à usage médical et dans de nombreux domaines tels que l’industrie électronique et pharmaceutique.

La norme internationale NF EN 61 340-4-1 « Comportement électrostatique des revêtements de sol et des sols finis » regroupe les méthodes d’essais et une classification électrostatique des sols. Elle crée trois catégories

  • sol conducteur (ECF), avec une résistance inférieur à 106 Ω
  • sol dissipateur (DIF), avec une résistance comprise entre 106 et 109 Ω
  • sol antistatique (ASF), minimise la génération de charge et d’un potentiel inférieur à 2 kV.