La qualité de l’air ambiant se mesure notamment à travers les émissions de COV (Composés Organiques Volatils). Les revêtements de sols en PVC présentent des TVOC (T pour total) à 28 jours inférieurs à 250 µg/m3, ce qui est quatre fois plus performant que les normes européennes les plus exigeantes (1000 µg/m3). Ces performances sont dues à l’absence d’émission de formaldéhyde. Leurs couches de protection facilitent en outre l’entretien des sols PVC, donc peu de détergents, qui sont sources de dégagements de COV.