La pose des sols souples peut s’effectuer sans joints (joints dits vifs), soit parce que la pièce est de largeur inférieure à celles des rouleaux de revêtements, soit parce que la destination du local ne l’exige pas.

C’est la classification UPEC qui précise le traitement des joints éventuels, en fonction de :

  • la destination du local
  • la nature du revêtement
  • La méthode d’entretien
  • la nature du support

La classe de résistance à l’eau est importante. En France, il en existe trois, dépendantes là encore de l’activité du local (présence d’eau occasionnelle, fréquente ou prolongée) et du type d’intervention pour le nettoyage (nettoyage humide, lavage, courant par lavage). Elles vont de E1 à E3, la plus exigeante.

Les types de soudures qui en découlent sont les suivantes :
E1 : joint vif (sans soudure) ou traitement à froid
E2 : soudure à chaud ou traitement à froid
E3 : soudure à chaud

Grâce à la soudure à chaud, la plus exigeante, on obtient des joints définitivement étanches pour le PVC, ce qui permet aux colles de conserver toutes leurs caractéristiques d’adhérence et de résistance. Ils sont également définitivement fermés à la pénétration des poussières, définitivement résistants aux agressions mécaniques pouvant se faire aux lisières, définitivement plan d’un lé à l’autre.