Sols PVC, Linoleum : C’est du propre !

Les linoleums et les sols PVC présentent d’excellentes qualités de résistance aux tâches, grâce à leur composition ou à des traitements de surface complémentaires. Mais il est aussi possible d’agir en amont, pour limiter les salissures sur le revêtement, grâce à des tapis de sol disposés dans les règles de l’art. Et en aval, pour nettoyer les tâches éventuelles grâce à des actions appropriées.

Qui le sait ? L’entretien d’un revêtement de sol représente jusqu’à 86% de son coût global de possession, calculé sur 7 ans. Et plus, s’il reste en place au-delà. Un poste budgétaire important, surveillé à la loupe par les gestionnaires des bâtiments à usage collectif notamment. Il comprend bien évidemment le coût des produits d’entretien. Mais aussi le salaire des personnels en charge de cet entretien. Et enfin, à plus long terme, le remplacement éventuel de tout ou partie des revêtements salis par les passages successifs ou devenus incompatibles avec le respect de certaines réglementations, sanitaires en particulier.

Réduire le degré de salissure dans les bâtiments

L’un des meilleurs moyens de réduction des frais d’entretien, c’est encore de limiter le degré de saleté des sols. A partir de ce constat simple, une solution élégante consiste à bloquer, dès l’entrée dans le bâtiment, les salissures et l’humidité apportées sous les chaussures des piétons, qui représentent 90% des frais d’entretien. Des tapis de propreté textiles, ou en caoutchouc comportant des profilés en aluminium, peuvent être installés, à l’intérieur comme à l’extérieur, de manière à réduire efficacement leur pénétration dans les locaux (jusqu’à 94%) et par conséquence, les frais d’entretien (jusqu’à 65%).

La pose de ces tapis de propreté doit se réaliser selon les règles de l’art, en tenant compte de nombreux paramètres, comme la nature de l’environnement extérieur, la présence d’accès directs vers celui-ci, la destination des locaux (commerciale par exemple), le trafic ou encore la présence de distributeurs de boissons.

Les maîtres d’œuvre tiendront également compte de la nature des salissures attendues, des réglementations sanitaires qui s’appliquent à leurs locaux ou encore de l’image qu’ils souhaitent renvoyer au public qui les fréquente. Forts de ces différents éléments, ils choisiront la combinaison de tapis la mieux adaptée à leurs objectifs.
Avec en particulier cette donnée en tête : plus la surface d’essuyage est longue, meilleur est le taux d’arrêt des salissures et de l’humidité. D’ailleurs, un fabricant comme Forbo, leader mondial des tapis de propreté, conditionne l’extension de la garantie des revêtements de sol souples posés à l’intérieur des bâtiments, à la présence des fameux tapis d’une part, mais aussi à leur pose dans les règles de l’art.

Répondre aux exigences les plus fortes

Le linoleum est connu depuis longtemps pour ses qualités antibactériennes, conséquence de la présence de colophane (résine de pin) dans le matériau. Les sols PVC ne sont pas en reste, grâce à des traitements des surfaces effectués en usine, en fonction de la destination du produit. Ainsi, pour le milieu hospitalier, des traitements à base d’ions d’argent ont été mis au point, pour supprimer les souches les plus virulentes. Côté tâches, une solution comme Overclean+ permet d’arrêter de nombreux produits, comme la Bétadine, l’éosine, le dakin, mais aussi de résister efficacement à des produits chimiques comme l’ammoniac, l’acétone ou l’eau de javel. Et pour éviter, sur le long terme, l’encrassement des sols, l’application de traitements de type Topshield 2 (pour les linoleums), évite d’avoir recours à de coûteuses et répétitives opérations de métallisation des sols une fois posés.

Flotex, un sol hybride étonnant

Il existe également – chez Forbo – un produit hybride qui allie les bénéfices d’un revêtement textile et ceux d’un sol résilient. Composé d’un velours ras et fin d’environ 80 millions de fibres/m2 de polyamide implantées dans un dossier PVC, Flotex se montre hygiénique et particulièrement facile d’entretien grâce à un traitement incorporé dans la masse. Il sèche plus rapidement qu’un sol textile – en conservant ses propriétés de chaleur, et de confort acoustique par exemple – et se nettoie aussi facilement qu’un revêtement de sol PVC.

A chaque tâche, sa solution

Malgré toutes les précautions, les tâches arrivent parfois. Il convient alors de les traiter en fonction de leur nature, mais aussi du revêtement de sol. Nous vous livrons ci-dessous trois tableaux présentant les traitements à entreprendre selon la situation rencontrée.

 

Trouvez les produits en relation avec cet article