Le poids des poêles à bois – jusqu’à 400 kg – à présenter dans les show-rooms de son nouveau réseau de vente, a pesé lourd dans le choix par Jøtul de dalles textiles pour le revêtement de sol. Autre pari réussi, la création d’une ambiance chaleureuse pour le visiteur, qui doit se sentir comme à la maison.

Bien au chaud devant sa cheminée ou son poêle à bois, difficile parfois de s’en rendre compte. Mais de tels produits, souvent imposants et occupant une place tout à fait essentielle dans la décoration des séjours dans nos maisons, pèsent leurs poids. Au moins 200 kg et parfois jusqu’à 400…

Cela étant, nous ne les changeons pas de place tous les jours ! Ce qui n’est pas le cas de ceux qui les fabriquent et les vendent ensuite, dans des show-rooms conçus à la fois pour être chaleureux, confortables comme à la maison, mais également pour faciliter la mise en scène de ces imposantes pièces… et leur rotation.

Jøtul France – avec ses marques de poêles Jøtul, Scan et Ild, ainsi que Atra pour les inserts – s’est justement trouvé face à ce challenge, au moment de développer un réseau de magasins pour commercialiser sa centaine de modèles. Le projet a été confié à l’agence de design lyonnaise De Signes Associés. Et 22 show-rooms ont déjà été déployés sur le territoire.

« Notre fil conducteur, d’un point de vue aménagement intérieur, a été d’accueillir au mieux des visiteurs qui mettent beaucoup de temps à devenir des clients » nous explique Camille Blanc, designer et cogérant de De Signes Associés. « Car, grâce à une enquête « quali », nous avons fait une découverte : il s’écoule en moyenne 4 ans entre la naissance du projet d’installer un poêle ou une cheminée, et sa mise en place effective chez le client ».

Autant dire que celui-ci risque, pendant tout ce temps, d’arpenter bien des espaces de vente, et de revenir souvent dans ceux qui ont sa préférence. D’où l’importance de recréer « un contexte domestique, qui lui rappelle son séjour, lequel mesure souvent une trentaine de m2 quand les espaces de ventes en développent jusqu’à 300 m2 ».

Pour y parvenir, les designers de De Signes Associés – qui comptent plusieurs références pour des réseaux d’enseignes (PMU, Ed, Provenc’Halles), ont imaginé un astucieux système de cloisons en L amovibles, assez épaisses et recouvertes de tissus, pour suggérer la chaleur et le cosy d’un intérieur. « Et nous avons fait la même préconisation pour les sols, concernant notamment l’absorption acoustique, le confort à la marche et la sobriété des couleurs et des motifs pour reposer le visiteur ». Avec une contrainte de poids en plus : les modèles d’exposition sont régulièrement changés de place, il faut utiliser pour cela des transpalettes, et donc évidemment que le revêtement de sol supporte ces opérations.

« Nous avons identifié la solution, chez Forbo, avec les dalles Flotex R de textile floqué imprimé. Nous avons alors retenu une combinaison de gris anthracite (Penang) et de rouge, pour marquer les cheminements entre les espaces délimités par les cloisons ». Un cheminement créé pour suggérer au visiteur qu’il existe d’autres modèles à voir, derrière les cloisons justement. « Et puis le responsable du magasin garde une trame pour ses futurs agencements ».

cheminement-jotul

Les performances techniques ont été au rendez-vous : les 19dB d’efficacité acoustique au bruit de choc remplissent bien leur mission de « confort ». Tandis que la rémanence des dalles lorsqu’un modèle est ôté après plusieurs semaines d’exposition, est spectaculaire : « un simple frottement de la surface enfoncée avec le pied, et elle reprend sa forme » a constaté Camille Blanc.

Le choix de dalles – à la place de lés, également disponibles – facilite aussi, en sus de la création d’un motif pour le cheminement, les opérations de maintenance. Changer l’une d’entre elles, éventuellement endommagées lors du déplacement d’un poêle, s’avère très facile, rapide et économique.

« Nous n’avons de fait rencontré aucune difficulté avec ce produit » conclut Camille Blanc. « D’ailleurs, alors que nous en avons référencé trois au total pour les propriétaires de magasins, qui restent seuls maîtres de leurs investissements pour les aménager, sous réserve de respecter les codes graphiques et d’ambiance de l’enseigne, nous constatons que ces dalles Forbo emportent la majorité des décisions, notamment grâce à la compétitivité de leurs tarifs ». Seul regret en forme d’appel du pied du designer : « nos confrères chez Forbo savent faire de très belles choses dans de nombreuses autres gammes. Même en restant conscient que des motifs plus audacieux auraient, finalement, une part de marché réduite au niveau des ventes, ce serait intéressant que, sur les produits techniques aussi, ils donnent plus de liberté à leur créativité ».