La crise sanitaire a démontré l’intérêt d’une (re)localisation de certaines productions industrielles à proximité de leurs lieux d’utilisation. Forbo Flooring Systems privilégie depuis longtemps la fabrication en Europe de nombreux produits dans ses gammes de revêtements de sol. A la clé, des distances réduites de transports, donc un bilan économique et environnemental amélioré. Mais aussi, une meilleure maîtrise de la chaîne logistique et de la qualité produite, pour la plus grande satisfaction des maîtrises d’ouvrage.

Pourquoi fabriquer en Europe ? Les avantages sont nombreux et, bien avant la crise sanitaire qui a mis en lumière la fragilité potentielle de certaines chaînes d’approvisionnement reposant exclusivement sur des fournisseurs asiatiques, des industriels comme le spécialiste des revêtements de sols souples Forbo Flooring Systems affirmaient déjà ce choix. Ils mettent en avant trois éléments majeurs :

Des délais et des frais de transports réduits

En répartissant ses usines dans plusieurs états de l’Union Européenne, par exemple ses sites français
pour le textile floqué Flotex® et les PVC acoustiques (*), l’industriel limite les distances qui séparent le lieu de production, des chantiers où ses produits sont attendus. A condition de maîtriser le système de livraison, ce qui est plus facile sur un continent où la règlementation ainsi que les langues sont partagées, les temps de transports sont également réduits, en particulier sur les « derniers kilomètres » qui sont généralement considérés comme les plus critiques.

En outre, et par rapport à une expédition depuis un autre continent, sur un porte-containers par exemple, le temps gagné sur la partie maritime du transport est de l’ordre de trois semaines en mer, sans compter les délais supplémentaires dus aux formalités douanières dans les ports de départ comme d’arrivée.

En plus de la réduction de sa durée, la facture du transport est également moins élevée.

Un bilan carbone amélioré

usine forbo 2

Crédit photo : Fred Laures

La disparition de la partie maritime du transport a un impact considérable sur son bilan carbone. En effet, selon les chiffres de la CMA, un conteneur transporté émet 30 g de CO₂ par km, ce qui, sur un tel trajet, représente environ 30 kg de C0₂.

Par ailleurs, la répartition des centres de production et de stockage intermédiaire sur le territoire européen, permet de limiter le nombre des livraisons « one shot », les plus coûteuses en termes environnementaux puisqu’elles nécessitent un camion spécifique à chaque client ou presque.

La maîtrise de la qualité

Enfin, et c’est sans doute le plus important pour les maîtrises d’ouvrage, la proximité des lieux de production a pour conséquence un bien meilleur contrôle qualité que lorsque les usines sont très éloignées, et situées dans des pays où les réglementations et leur respect ne sont pas encore parvenus au niveau européen.

Pour les clients d’un fabricant en Europe, les systèmes de garanties, de retour ou de reprise marchandises, sont plus efficaces et ne dépendent pas des éventuelles fluctuations dans le choix de sous-traitants.

usine forbo 3

Crédit photo : Fred Laures

Autre aspect et non des moindres, l’industrie européenne a consenti des efforts considérables depuis des décennies pour se rendre compatibles avec les exigences des règlementations sur les émissions de COV ou la disparition des Phtalates. A l’heure où s’affirment les politiques de soutien à l’économie circulaire, les fabricants du continent seront aussi en première ligne pour répondre aux nouvelles exigences. C’est ainsi que Forbo Flooring Systems a diminué, entre 2013 et 2017, ses émissions de GES de 30 % par kg de revêtement de sol produit, tandis que la part de matériau recyclé augmentait dans ses produits (25 % en moyenne aujourd’hui, et jusqu’à 42 % pour le Marmoleum). Après tout, puisque l’Europe est en point sur l’environnement, il est normal que ses industriels produisant sur place le soient également !

(*) Outre les deux sites français de production à Reims et Château Renault, Forbo Flooring Systems dispose en Europe d’usines en Suisse, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni.