Face à l’urgence de traiter les revêtements de sols amiantés qui subsistent en grand nombre dans l’habitat social, une bonne nouvelle : il existe désormais une formation spécifique pour les soliers et les encadrants qui vont devoir mener ces chantiers. A la clé, plus de sécurité et de productivité !

Les enjeux d’une bonne formation des soliers au risque amiante, lors du recouvrement d’anciens revêtements, sont doubles. D’une part, il s’agit de les protéger des dégagements éventuels de poussières dangereuses, en leur apprenant les bonnes techniques de pose (libre ou semi-libre notamment). D’autre part, ces professionnels, une fois bien entraînés, vont travailler plus vite : leur productivité est un plus pour les entreprises qui les emploient, mais également pour leurs clients.

En particulier, les bailleurs sociaux doivent faire face à une réglementation de plus en plus contraignante pour l’élimination du risque amiante dans leurs immeubles d’habitation, alors que leurs budgets de rénovation ne sont pas extensibles, au contraire. La disponibilité de produits qui permettent de rester en en Sous-Section 4 (SS4) en recouvrant des sols amiantés – comme Sarlon habitat modul’up chez Forbo – et de professionnels bien formés, est donc une double bonne nouvelle.

La nouvelle formation « prévention des risques amiantes » est dispensée par Forbo dans ses quatre centres de formation (Reims, Rennes, Tours et Montpellier) ainsi qu’à FormatSud (Marseille), par son partenaire Secilog (formateur agréé amiante). Elle s’adresse aussi bien aux entreprises intervenant en SS4 qu’aux maîtrises d’ouvrage. Comme pour chaque formation proposée par Forbo (avec un maximum de 12 stagiaires pour privilégier l’interactivité), cinq grands axes se dégagent, faisant la part belle au concret : introduction, théorie, démonstration, pratique et conclusion. A noter également que de nombreuses solutions existent pour faciliter l’accès des professionnels à ces cursus : prise en charge dans le cadre du 1% formation, formules d’hébergement et de restauration économiques pendant le stage, accueil de jeunes apprentis avec un excellent taux de transformation (95%) en embauche à l’issue de la formation.

sarlon_habitat_modul_up_2s2_2s3_Terra-Plomb

Un module opérateur, un module encadrant

Le nouveau cursus propose deux modules, l’un de deux jours pour les opérateurs, l’autre de cinq jours pour les encadrants. Au menu dans les deux cas, une présentation de la réglementation relative à l’amiante, aux activités qui lui sont liées (entretien des sols amiantés, dépose, recouvrement, recyclage, etc), et aux principes de protections des travailleurs (équipements et règles de sécurité).

Sur le plan opérationnel la session présente en particulier les techniques de recouvrement de DVA (Dalles Vinyle Amiantées) par un revêtement de type Sarlon habitat modul’up, ainsi que les modalités de mise en place en pose libre ou semi-libre.

 

Les autres formations pour la pose en secteur résidentiel

Parmi les autres cursus proposés par Forbo, plusieurs concernent le secteur résidentiel, qu’ils soient privé ou social. Ainsi, deux modules de formation sont dédiés à la pose courante (soudure à froid et à chaud, avec des lés ou des dalles) et à l’entretien (mécanique et manuel) des sols PVC et des linoléums. Il existe également un cursus de 16 heures pour se perfectionner dans la mise en œuvre d’incrustations dans un linoleum, un autre pour les poses complexes de PVC (soudure à chaud des remontée de plinthes, passage d’angles entrants et sortants), et enfin un dédié à la pose (sur sols et murs) de revêtements PVC en pièces humides. Il traite notamment des points d’étanchéité particuliers que sont les siphons, les remontées de plinthes, l’utilisation des seuils spéciaux, etc.