La qualité et l’intensité– souvent commentées sur les réseaux – de l’expérience vécue par leurs clients deviennent primordiale. C’est pourquoi les hôtels repensent les lieux de vie, en premier lieu les lobbies et les chambres. Les rapprochements avec la nature, l’ouverture sur l’extérieur et la vie de quartier, ou encore l’accompagnement des tendances « co » sont au cœur de leurs réflexions.

Et si la vraie révolution dans l’hôtellerie ne résidait ni dans l’irruption des plateformes d’intermédiation, qui ont mis à mal les modèles économiques historiques, ni dans la toute-puissance du consommateur roi qui prononce ses sentences sur les réseaux sociaux ? Si elle s’étalait tout simplement sous nos yeux, bien plus proche, à travers la façon dont les aménageurs d’espaces repensent aujourd’hui les lieux de vie ?
« On peut le constater dans toutes les gammes d’établissements, du luxueux hôtel 5 étoiles jusqu’à l’auberge de jeunesse, confirme Célia Grenier, Manager strategy execution process chez le fabricant de sols souples Forbo Flooring Systems. Le phénomène s’incarne en particulier dans les lobbies, avec des partis pris fortement assumés dès l’entrée dans l’espace ». Et de citer plusieurs exemples :

  • Favoriser les retrouvailles (et les consommations) dans un espace dédié à la restauration en commun, pour les groupes d’amis ayant choisi l’option dortoirs dans les auberges de jeunesse de la chaîne Jo and Joe
jo joe forbo cote sols

Source : Accor

  • Accueillir des « chefs » tendance pour des déjeuners ou des diners dans des restaurants qui drainent des convives en mal de nouveautés jusqu’à l’hôtel
  • Proposer des lounges qui s’adressent autant aux clients de l’établissement qu’à ceux venus de l’extérieur pour prendre un verre en fin de journée
  • Jouer la carte du coworking, en créant des espaces intimes permettant à des collègues de se retrouver façon open space
bobhotel paris forbo cote sols

Source : bobhotelparis.com

  • Organiser des évènements dans le lobby, par exemple des conférences avec un orateur qui fait l’actualité
  • Proposer une petite épicerie pour les affamés
  • Créer un corner jeux pour les enfants
araucaria hotel cote sols forbo

Source : l’Araucaria Hôtel and Spa de la Plagne

Pour les architectes d’intérieur, ces nouvelles offres à construire posent des questions d’acoustique, de luminosité, de délimitations d’espace. « Les revêtements de sol souples sont particulièrement indiqués à mettre en œuvre dans cette perspective, précise Célia Grenier. Il est facile d’organiser le zoning d’espace. Nous connaissons aussi leurs qualités pour l’absorption des bruits, leur simplicité d’entretien, la résistance au trafic, etc. ».

Il est également plus rapide de changer ces sols, par comparaison avec des parquets ou des carrelages, surtout s’ils ont été posés sans colle, une pratique qui se répand aujourd’hui, par exemple avec l’ensemble des produits de la gamme Modul’up chez Forbo Flooring Systems. Le remplacement de tout ou partie d’un revêtement peut ainsi se faire en quelques heures, y compris en milieu occupé. Cette perspective séduit particulièrement les designers qui savent que leurs clients leur demandent de renouveler de plus en plus rapidement les concepts d’aménagement. Surtout lorsque le revêtement en question peut être personnalisé avec des reproductions de photos, des logos ou encore des compositions artistiques, « imprimés » spécialement pour l’hôtel qui en fait la demande.

Autre tendance de fond, le design biophilique

En quelques années, une autre tendance a fait une apparition remarquée : le design biophilique, un terme qui recouvre la recherche d’une meilleure osmose entre le résident dans un hôtel et le milieu qui l’entoure, sous l’angle environnemental. Cela va bien au-delà du simple ajout de plantes vertes dans le hall ! Cela concerne aussi, et surtout :

  • Une plus grande exposition à la lumière naturelle
  • La recherche d’ouverture (pour la vue) vers des éléments de décors naturels (vue sur mer, sur forêt, etc.)
  • L’utilisation de motifs architecturaux issus de la nature
  • L’utilisation de produits utilisant des ressources renouvelables
  • La création de murs végétaux

« Là aussi, continue Célia Grenier, les revêtements de sol en linoléum par exemple ont des réponses concrètes à apporter aux architectes, grâce à leur composition à base de matériaux naturels et très largement renouvelables ». Par ailleurs, on notera que les sols en PVC proposent de très bons coefficients de réflexion lumineuse, c’est-à-dire une optimisation de la lumière naturelle, au service de l’éclairage de la pièce. Enfin, les imitants, largement répandus dans les gammes de fabricants comme Forbo Flooring Systems, permettent aussi de recréer des ambiances adaptées, qu’il s’agisse d’évoquer le bois ou la pierre par exemple. « Leur mise en œuvre permet vraiment de recréer ce lien à la nature que propose le design biophilique ». Et ce n’est pas sans conséquences positives et mesurables : en 2016, une étude de la société Interface rappelait ainsi que les chambres avec vue sur la nature, en particulier sur l’eau, étaient facturées en moyenne 18% plus cher que les autres !