Les maîtrises d’ouvrage, les maîtrises d’œuvre et les professionnels de l’aménagement intérieur sont souvent questionnés par les destinataires finaux des locaux qu’ils réalisent, sur les choix des matériaux qui leur assureront, en tant qu’occupants, un confort maximum d’utilisation.

Les maîtrises d’ouvrage, les maîtrises d’œuvre et les professionnels de l’aménagement intérieur sont souvent questionnés par les destinataires finaux des locaux qu’ils réalisent, sur les choix des matériaux qui leur assureront, en tant qu’occupants, un confort maximum d’utilisation.

Or la notion de confort est par essence subjective et propre à chacun, comme l’explique l’architecte Maÿlis Josso. Il est important néanmoins de pouvoir répondre à ces interrogations en proposant des éléments objectifs permettant à vos clients de choisir la bonne solution en matière de revêtement de sol. Nous vous proposons ici une aide à l’analyse des priorités de vos donneurs d’ordre, et les recommandations que vous pouvez leur faire à partir de cette analyse.

Confort à la marche, surtout une question d’épaisseur

En ce qui concerne les sols, le confort à la marche – et souvent pieds nus – fait partie des thématiques souvent évoquées par les clients. Il vous faut vérifier quels usages ils entendent faire des pièces, quels occupants les utiliseront (enfants par exemple), quel chauffage sera mis en place (au sol ou classique).

Les réponses techniques sont liées à la nature du revêtement choisi et à son épaisseur. Ainsi, en résidentiel, un linoleum comme Marmoleum propose un confort à la marche agréable aux occupants, même pieds nus, de par sa texture souple obtenue à partir de matières premières d’origine naturelle. Mais les LVT clipsables (gamme Allura click chez Forbo), grâce à leurs constructions rigides, assurant leur stabilité même en pose non collée, ne sont pas en reste. Enfin, les sols vinyles souples de la famille Novilon disposent d’un voile de fibres de verre, pour une stabilité dimensionnelle accrue et d’une couche de mousse élastique et absorbante pour l’isolation acoustique et la souplesse à la marche.

revetements-de-sol

Dans les environnements ayant à supporter des trafics plus importants, les textiles floqués de la famille Flotex®, les textiles aiguilletés (Showtime) ne se contentent pas d’être résistants à l’usure et aux taches. Ils proposent également une surface agréable à la marche, qui n’est pas sans évoquer la moquette… sans ses inconvénients.

Confort acoustique, une réglementation à respecter… à minima

La lutte contre le bruit est une autre composante importante du confort. Que ce soit dans un appartement en habitat collectif, dans un hôpital ou encore dans une salle de restaurant, les nuisances sonores peuvent vite altérer la sensation de bien-être.

La France a la chance de disposer d’une loi sur le bruit. Les normes édictées par le régulateur permettent d’apporter rapidement des réponses à vos clients qui s’inquiètent de la propagation des différents bruits (bruits de choc, bruits aériens ou sonorité à la marche). Même si le revêtement de sol n’est pas seul impliqué dans le résultat final – l’épaisseur des dalles joue par exemple un rôle également important -, il vous sera facile de proposer différents niveaux de confort acoustique en jouant sur les performances des sols souples. Certains existent même en version « acoustique » et proposent alors des amortissements de l’ordre de 15, 19 db (Marmoleum Decibel, vinyl acoustique de type Sarlon, LVT plombante amovible Trafic Modal) voire 21 dB pour le textile floqué (Flotex), largement suffisants pour obtenir un résultat satisfaisant quelle que soit la nature de la dalle, et même lors d’une rénovation.

Le confort olfactif, pour se « sentir » mieux

Dans des locaux de mieux en mieux isolés pour lutter contre les déperditions thermiques, il est nécessaire de prévoir des systèmes de ventilation efficaces pour dissiper les éventuelles odeurs désagréables. Mais il vous est également possible de limiter l’émission de certaines d’entre elles. Les COV en particulier font l’objet d’une réglementation stricte. Un fabricant comme Forbo va au-delà des exigences réglementaires en proposant des produits réalisés soit à base de matières premières naturelles (Marmoleum), soit avec des taux d’émissions de COV extrêmement faibles. Ce qui leur vaut d’obtenir le classement A+ – le meilleur possible – concernant ces émissions.

On peut ajouter ici, en particulier dans des locaux accueillant du public (locaux scolaires, bureaux, etc), que l’entretien des sols jouera un rôle important dans le confort olfactif des occupants. Grâce à leurs traitements de surface qui empêchent la pénétration des taches, les sols PVC sont en particulier facilement nettoyables sans avoir recours à des détergents trop puissants, lesquels dégagent généralement de fortes odeurs. Les produits d’entretien bio sont également utilisables. Enfin, dans le cas des textiles floqués et aiguilletés, leurs facilités d’entretien – l’eau suffit souvent! – grâce à la densité de leurs fibres, offre des résultats bien meilleurs qu’avec une moquette par exemple.

Le confort olfactif, pour se « sentir » mieux

On terminera ce tout d’horizon du confort en rappelant l’importance de la résistance des sols, à l’usure mais aussi aux taches. Il est en effet inutile de proposer un revêtement confortable dans l’immédiat, mais dont l’aspect va se dégrader rapidement à cause du trafic ou d’un entretien trop difficile.

Sur ce plan également, les revêtements de sol souples sont de précieux auxiliaires de vos projets, en proposant des réponses adaptées à chaque usage, pièce par pièce dans le logement, concernant notamment la couche d’usure. C’est ainsi que Forbo offre par exemple une garantie de 20 ans sur sa gamme Novilon de sols vinyles pour l’habitat, grâce à la composition multicouches de son produit – dont une épaisseur de mousse d’au moins 2 mm – mais aussi à son traitement de surface Diamond Seal. De quoi assurer le confort et l’entretenir…