La résilience d’un sol est caractérisée par sa capacité à reprendre sa forme initiale après avoir été soumis à une forte charge. A cet égard, les sols souples (linoleum, sols PVC, caoutchouc) font la course en tête. Et ce ne sont pas leurs seules qualités. Définitions et Inventaire…

L’ancêtre des sols souples – il a été breveté en 1863 !- est le linoleum, qui s’écrit aussi linoléum ou, en raccourci, lino. Ce revêtement de sol est constitué de toile de jute imperméabilisée par application d’huile de lin et de poudre de bois ou de liège. Des pigments sont ajoutés pour obtenir les tons et motifs souhaités. Il été breveté dès 1863 par l’écossais Frederick Walton.

Les points forts du Linoleum

Le lino est tout sauf un produit bas de gamme. Revêtement de sol noble et écologique, il se caractérise par son aspect marbré et son odeur agréable. Il se présente en dalles ou en rouleaux.

  • Variété des couleurs et des dessins incrustés
  • Qualités hygiéniques, notamment son pouvoir bactéricide intrinsèque
  • Propriétés antistatiques
  • Entretien facile
  • Surface parfaitement homogène
  • ElasticitéSonorité Bonne conservation de la température ambiante
  • Résistance à l’usure
  • Facilité de pose, grâce à l’existence de dalles éventuellement clipsables, qui permettent la pose non collée
  • Versions techniques disponibles, par exemple pour diminuer la résistance électrique dans le sol, pour la sécurité des personnes et des équipements (Ohmex)

A partir des années 1950, les sols PVC (et vinyle, même si cette appellation tend à disparaître) se généralisent et entament la suprématie du linoleum. Ils sont plus faciles à fabriquer, moins chers aussi. Ils présentent de nombreux avantages, liés aux propriétés de ce matériau de synthèse

Les points forts des sols PVC

  • Une durabilité reconnue
  • Résistance au Poinçonnement et isolation acoustique
  • Une grande créativité possible au niveau des coloris, des styles, des matières et des effets. Ils supportent en particulier des incrustations
  • 100% recyclables, car thermoplastiques.
  • Leur haute technicité, qui permet de répondre à des problématiques techniques variées : maîtrise de la conduction électrique pour les salles informatiques, les laboratoires ou les blocs-opératoires, performances acoustiques pour l’habitat ou les bureaux, qualités sanitaires pour les bâtiments hospitaliers, de l’enseignement ou du logement, propriétés anti-dérapantes pour les pièces humides, résistance au poinçonnement pour un usage industriel
  • Entretien facile et économique

Il existe quatre grandes familles de sols résilients en PVC

  • Les sols PVC dits compacts homogènes, constitués d’une seule couche dont l’épaisseur caractérisera leur résistance à l’abrasion
  • Les sols PVC compacts hétérogènes, constitués de plusieurs couches de formulation différentes et éventuellement renforcés par une armature en voile ou grille de verre.
  • Les sols PVC hétérogènes acoustiques disposent en plus d’une sous-couche améliorant leur isolation aux bruits d’impacts et donc le confort acoustique.
  • Enfin, les Sols PVC dits spéciaux :
    • Les électro-conducteurs et dissipateurs contiennent du noir de carbone par exemple, pour construire un réseau d’électricité
    • Les anti-dérapants, avec des inclusions de particules, ou un grainage