Le bois fait toujours recette dans l’hôtellerie… sous toutes ses formes

Chaleureux, naturel, sain… les qualificatifs associés au bois ne manquent pas en matière d’aménagement. Les responsables des chaînes d’hôtel l’ont bien compris : ils apprécient ce matériau qui renforce le sentiment de bien-être chez leurs clients et l’impression d’être à la maison. Et ils ont le choix pour les revêtements de sols : avec les parquets bien sûr, mais aussi les LVT, bien plus pratiques à poser et à entretenir, qui proposent des imitations de bois parfaites et variées.

Il n’y a pas de sondage disponible sur le sujet et pourtant, lorsqu’on les interroge, les hôteliers comme leurs clients semblent unanimes : le bois, sous toutes ses formes, confère aux établissements une dimension chaleureuse et saine, conviviale et esthétique. C’est moins le cas des moquettes, qui furent pourtant très en vogue au cours du siècle dernier, mais souffrent aujourd’hui d’un handicap – au moins d’image – à cause des allergies provoquées par les acariens. Ce problème ne concerne pas les carrelages, ni les bétons cirés, mais ces revêtements en revanche ne dispensent pas la même ambiance cosy, ni les mêmes sensations pieds nus.

Le bois, au contraire, revient en force depuis plusieurs années… sous toutes ses formes. La plus évidente, historiquement, est celle du parquet. Mais elle a un prix – élevé -, dû notamment aux difficultés de pose. De plus, son entretien pose des problèmes spécifiques – pénétration de l’humidité et des salissures au niveau de joints trop lâches, altération des couleurs et des motifs dues à l’utilisation des produits de lavage, etc.

Demande forte pour les LVT

Pour répondre au double défi du rapport qualité/prix mais aussi de la forte demande pour le bois, les fabricants de revêtements de sols ont d’abord développé, au cours des années 1990, une offre de stratifiés proposant des choix variés, notamment sur le plan de la couleur.

Néanmoins, la fragilité des couches d’usure et la mauvaise tenue de ces produits à l’humidité ont vite découragé le monde de l’hôtellerie, qui recherche des réponses performantes à la fois sur le plan économique (pose, dépose, temps d’immobilisation et d’entretien, longévité) et technique (confort à la marche, glissance, couche d’usure, etc).

Fonctionnel et beau, une symbiose réussie pour l’hôtellerie

Les gammes de LVT, développées depuis une vingtaine d’années par les fabricants de sols PVC, sont venues répondre parfaitement à ces attentes. Mais si elles rencontrent aujourd’hui un tel succès, c’est au moins autant pour leurs qualités esthétiques, plébiscitées par les clients.

Il faut dire que les gammes proposées ont de quoi donner le vertige par leur audace et par la variété des décors et des formats existants. Par exemple, chez Forbo, dans la gamme de LVT Allura à clipser, il y a aujourd’hui trois formats de lames proposés, dont les toutes nouvelles lames XXL de taille 150,5 x 23,7 cm.

Toutes les natures de bois ou presque sont proposées à la vente sous forme d’imitants, avec pas moins 56 tons différents et 14 grainages et chanfreins disponibles pour accentuer le réalisme du produit.

Enfin, des formats différents ont progressivement fait leur apparition. Récemment par exemple, c’est le Point de Hongrie (également appelé motif à chevron) qui est venu enrichir la gamme Allura. Et les possibilités de reproduction de veinures et de structures naturelles du bois semblent aujourd’hui illimitées.