Le design tient salon(s) et les sols sont bien de la partie

Architect @ Work, Paris Retail Week : deux salons automnaux qui ont démontré, pour leurs publics respectifs d’architectes et de spécialistes du retail, l’importance des choix esthétiques et modulaires dans la réussite de leurs projets. Les revêtements de sol – PVC, linoleum, textiles floqués – ne sont pas en reste pour contribuer au succès des designers d’espaces

« Il est important d’aller à la rencontre des architectes, et de leur montrer, même sur un espace réduit, nos capacités d’innovation dans le design ». Celia Grenier, Chef de segment privé au sein du département marketing de Forbo, de retour enthousiaste du salon Architect @ Work à Paris fin septembre, a particulièrement apprécié de voir le fabricant de sols souples sélectionné par les organisateurs, sur dossier.

La participation de Forbo Flooring Systems à ce rendez-vous, qui grandit d’année en année, prend un relief particulier cette année, avec deux innovations qui ont marqué les esprits. Première nouveauté, la présentation au public de la toute nouvelle collection Flotex® BY STARK, réalisée par le célèbre créateur français en utilisant les dernières possibilités de l’impression haute définition des sols textiles floqués Flotex®, une exclusivité de Forbo.

Second coup de cœur pour le public, la mise en scène des tapis d’entrée Nuway, dans une version qui entrelace des parties « gratteuses » avec des lattes en bambou,  pour des entrées esthétiques et pleines de sobriété.

Une seule visite, une multitude d’innovations

« Tous les corps de métiers prescripteurs en aménagement intérieur et en décoration sont présents »,  souligne Celia Grenier. Et si les surfaces d’exposition sont petites, c’est aussi pour leur permettre de voir un maximum de fournisseurs sur le salon, et de se faire une idée globale des nouveautés ». Les professionnels peuvent ainsi embrasser, en une seule visite, un flot considérable d’informations et d’innovations. Et l’on sait combien il leur est difficile, au quotidien, de s’arrêter pour lever la tête.

La comparaison avec des types de sols alternatifs, proposés par les autres exposants, permet finalement de se faire une bonne idée générale des grandes tendances de demain en matière de design et de matériau. « A nous d’aménager notre stand de façon à attirer l’œil et de ce point de vue, la présentation de notre collaboration avec Philippe Stark a eu un effet certain » conclut Celia Grenier.

L’ambiance était différente sur Paris Retail Week, où les organisateurs de ce salon dédié au secteur du retail, avaient choisi de mettre l’accent sur la digitalisation du secteur. « Les acteurs de l’aménagement intérieur comme Forbo occupaient un espace dédié et relativement coupé de cette thématique. C’est bien dommage car il y a énormément à faire pour correctement prendre en compte les nouvelles attentes de la clientèle en magasin » estime Hervé Llido, chef de marché retail France chez Forbo.

Le design, une réflexion qui n’oublie par le TCO

Les directeurs techniques, architectes et autres agenceurs font en effet face à plusieurs contraintes : l’uniformisation des concepts d’aménagement dans les chaînes franchisées répond par exemple à des objectifs d’image et de rationalisation des coûts. Les revêtements de sol sont également examinés sous l’angle de l’entretien et de leur résistance au trafic, avec une réflexion de plus en plus poussée sur le TCO.

« A côté de ces fondamentaux, certains veulent aller plus loin et tester de nouvelles approches, plus modulaires. Nous voyons apparaître des espaces dans l’espace. Les revêtements de sol sont alors utilisés à la fois pour leur délimitation, mais aussi pour marquer des univers différents, par exemple au travers du confort à la marche proposé ».

Une certitude pour Hervé Llido, le rythme de rotation des aménagements de magasins va encore s’accélérer dans les prochaines années. La profession tâtonne en effet sur les bonnes clés de répartition entre les espaces dédiés à la vente pure, au conseil, au paiement, voire aux récupérations de commandes via internet (click and collect). « Tout cela milite bien entendu pour l’essor de la pose non collée, avec tous les produits de notre gamme modul’up. La souplesse de pose et de dépose facilite les tests grandeurs nature de répartition et de localisation des différents espaces ». Hervé Llido cite également le sol textile floqué Flotex® et les LVT de la gamme Allura flex, en version plombante, choisis par les agenceurs pour leurs couches d’usage et d’usure particulièrement épaisses. « Cela permet même d’envisager de réutiliser une dalle ou une lame, récupérée lors d’un changement de décor,  dans un autre projet ultérieur » conclut-il.