Malgré le succès du commerce électronique, le magasin « physique » continue d’attirer les foules, à la recherche d’idées, d’informations ou de démonstrations. D’où l’importance pour les enseignes de travailler l’accueil des clients, en agençant des espaces intimes, chaleureux, à l’image de la marque. Les sols PVC répondent parfaitement à cette exigence. Et en pose non collée, permettent aussi de renouveler rapidement les agencements, pour s’adapter aux nouveaux usages des consommateurs.

Le commerce électronique n’en finit pas de grandir. Et avec lui, les affres du commerce traditionnel. Car à l’heure d’internet tout puissant, de ses sites de comparaisons de prix, des livraisons express dans notre boite aux lettres et dans la journée, qui pourrait donc encore avoir la folle envie de courir les boutiques ?

Tout le monde ou presque ! Les centres commerciaux ne désemplissent pas les samedis après-midi – et très probablement, les dimanches dans les zones où l’ouverture dominicale sera autorisée. Il est toujours aussi difficile de se frayer un chemin dans les allées des magasins pendant les périodes de soldes – et pourtant, elles sont aussi accessibles sur internet – ou au moment des fêtes de fin d’année. Le magasin « physique » a décidément le vent en poupe, au point qu’Amazon a décidé d’en ouvrir aux Etats-Unis !

Mais rien ne se perd, rien ne se crée. A une époque où le pouvoir d’achat des français n’augmente plus beaucoup, la croissance des revenus du commerce électronique a forcément son pendant dans la baisse du chiffre d’affaires dans les boutiques. Mais alors, que faisons-nous encore dans les boutiques ?

Tout… sauf acheter

Et bien à peu près tout. Nous visualisons des produits « pour de vrai », ce qui n’est pas possible sur le net. Nous nous renseignons auprès de vendeurs compétents et disponibles, ce que les FAQ sur internet ne proposent qu’imparfaitement. Nous comparons, nous choisissons, etc. Mais surtout, nous n’achetons plus, ou presque plus.

Certaines grandes enseignes l’ont d’ailleurs très bien compris. Chez ce spécialiste de l’électroménager, nombre de fours à micro-ondes parmi ceux exposés en magasin, et dont le vendeur vous explique volontiers les atouts, ne sont pas disponibles en stock. Si vous décidez d’acquérir un modèle, vous pouvez en revanche le commander sur le site internet de l’enseigne, et le faire livrer gratuitement à domicile, mise en service incluse.

Dans cette grande chaîne de produits culturels, il n’est plus rare de voir des clients choisir des livres et des disques dans les rayons, puis les commander sur le site internet de l’enseigne via leur smartphone. Ils peuvent ainsi éviter de faire la queue pour régler leurs achats, aller se promener dans le centre commercial sans être encombrés leurs sacs, puis revenir au magasin juste avant de partir, pour retirer leur commande, prête en une heure, au guichet dédié aux clients internet. Une version dérivée du fameux « click and collect », cette possibilité offerte aux consommateurs de commander un produit sur internet, puis de le récupérer dans les heures qui suivent, dans le magasin de proximité de leur choix. La chaîne Nature & Découvertes, qui a expérimenté le dispositif dès l’automne 2013, a pu constater un engouement immédiat de ses clients, trop heureux de se soustraire aux files d’attente pendant leurs achats de Noël.

Repenser les aménagements des centres et des boutiques

« Les nouveaux usages des clients, leur soif de nouveautés, de connectivités, d’espaces clairement identifiés pour leurs visites en boutique, amènent les responsables de magasins et d’enseignes à imaginer de nouveaux agencements » explique Marie Chorro, chef de marché Retail chez Forbo France. Si les créations pures de centres commerciaux ne sont plus si fréquentes, les plus récents comme Qwartz dans les Hauts de Seine illustrent bien la tendance à offrir toujours plus de services (co-voiturage, espace baby sitting, etc).

« En revanche, en rénovation, le mouvement est rapide ». Car les enseignes sont à l’affut d’emplacements déjà bien achalandés, qu’elles peuvent reprendre et réaménager pour un coût raisonnable, avec des durées de chantiers raccourcies.

C’est pourquoi les produits en pose non collée, clipsables ou fixés avec un poissant rencontrent un véritable succès aujourd’hui. Les performances techniques des sols PVC, et les efforts des fabricants pour élargir les gammes de couleur, de motifs et même de textures, séduisent des agenceurs, également soucieux d’aller vite. Aller vite au moment de la pose, mais aussi lorsqu’il faut remplacer une portion de revêtement endommagé, ou encore lorsqu’il faut le déposer finalement pour en installer un autre.

A ces atouts des sols souples, il faut ajouter leur facilité d’entretien, mais aussi leurs très faibles émissions de COV, contribuant à rendre encore plus saines les atmosphères des centres commerciaux. Il est d’autant plus facile de comprendre pourquoi, de plus en plus souvent, nous voyons des clients se pencher soudainement vers le sol dans les boutiques : ils viennent de s’apercevoir que le revêtement qu’ils croyaient en bois, en béton ou en pierre, est finalement en PVC. Et de se promettre d’en installer chez eux quand ils en auront l’occasion ?

bouton-download-lb-pnc