Newsletter :

Les architectes plébiscitent les sols souples

Les fabricants de sols souples collaborent souvent avec des architectes de renom pour développer leurs nouvelles gammes de produits, côté design. Un partenariat logique, puisque ces professionnels sont les meilleurs défenseurs de ces revêtements de sol et de leur large choix de coloris et de motifs, dont ils apprécient par ailleurs toutes les qualités techniques.

Ils en apprécient déjà le prix de revient, à l’achat comme à l’utilisation. Mais aussi les performances mécaniques, mesurées selon la classification UPEC. Ou encore les propriétés sanitaires, électriques…

C’est un fait, les architectes plébiscitent les sols souples (PVC, Linoleum) et pour tous les bâtiments dont ils se voient confier la conception et/ou la réalisation. Petit florilège de leurs appréciations flatteuses…

Luc Dompnier, architecte du cabinet Dompnier-Lemaire, lauréat du projet du Lycée de Pins-Justaret (Haute-Garonne) : « Nous avons été séduit par la gamme Sarlon Trafic. Les trames ondulantes, l’entrelacs de stries et de mailles superposées et la richesse de la palette de coloris répondaient parfaitement aux critères esthétiques choisis (…) Pour nous, les sols doivent concourir à l’ambiance à la fois studieuse, feutrée et reposante que doivent refléter les bâtiments d’enseignement ».

Au musée du Quai Branly (Paris), les linoleums de la gamme Marmoleum sont déclinés en quatre couleurs qui dessinent les frontières entre les différents continents représentés. « A la demande de l’atelier Jean Nouvel – qui a conçu le bâtiment, NDLR, nous avons posé quatre références de Marmoleum, en 15 coloris, mariés suivant un calepinage précis et complexe, avec par exemple la représentation d’ombres portées de fenêtres virtuelles sur le sol (…) C’est un matériau vivant et solide, qui confère aux surfaces un bel aspect cuir » explique Alain Pierre, directeur général de l’entreprise de pose Bangui.

musee-quai-branly

Les architectes s’associent à la création de nouvelles gammes

De prescripteurs auprès de leurs clients, les architectes se muent parfois en partenaires… des fabricants de sols, pour imaginer de nouvelles palettes de couleurs ou de motifs. Par exemple, la nouvelle gamme Chromatech chez Forbo, disponible en 45 coloris (15 teintes, trois nuances à chaque fois), a été développée en collaboration avec des architectes et des maîtrises d’œuvre du secteur hospitalier auquel elle est destinée. Tout en répondant parfaitement aux contraintes techniques du secteur – performances acoustiques, roulabilité, résistance au poinçonnement, entretien aisé – comme en témoigne l’architecte Marion Le Maguer à propos du projet de la maternité de Cholet (49), cette gamme, de par son étendue chromatique, s’adapte aux ambitions esthétiques des maîtrises d’ouvrage. A Cholet par exemple, elle a permis des combinaisons harmonieuses avec d’autres matériaux – stratifiés, textiles vinyles, etc sur les murs ou au plafond – pour créer des ambiances propres à chaque service.

Et la démarche collaborative avec les créateurs est parfois poussée à l’extrême… créativité. A cet effet, le projet « Marmoleum meets Alessandro Mendini », le célèbre designer transalpin, représente sans nul doute une référence. Voici les trois combinaisons coloristiques qu’il a conçus pour Forbo qui les a déclinés ensuite, selon plusieurs coloris, sur sa gamme de linoleum, grâce à la technologie d’impression Aquajet.

marmoleum-mendini