Toujours à la recherche de concepts originaux pour leurs projets d’hôtels, de restaurants ou d’espaces de loisirs, les architectes utilisent de plus en plus la personnalisation des revêtements de sol de leurs réalisations. A partir d’une photo, d’un message ou encore d’un motif, tout est désormais possible… Et souvent bluffant.

« Cela fait sept ans que nous maîtrisons les techniques de personnalisation de sols PVC, explique Béatrice Balle Coureau, Digital Printing Sales Support. Depuis deux ans, nous notons un net accroissement de la demande, car les architectes et leurs clients dans l’hôtellerie, la restauration ou les loisirs, sont de plus en plus friands de produits qui démarquent leurs locaux de la concurrence et créent une ambiance à nulle autre pareille ». D’autant qu’ils épousent également une tendance au renouvellement plus rapide des concepts, qui va parfois jusqu’à la revendication de l’éphémère, dans des circonstances évènementielles particulières – salons, compétitions sportives, corners dans un grand magasin …

Et les sols sont naturellement au cœur de ces démarches. Béatrice Balle Coureau suit les projets avec les responsables de la fabrication, qui concrétisent les demandes « d’impression » sur le PVC floqué Flotex du fabricant : un produit plébiscité à la fois pour ses performances techniques – efficacité acoustique, résistance au trafic, nettoyable à l’eau… – et pour son confort qui donne une ambiance chaleureuse aux locaux qu’il équipe.

Une fabrication rapide et bien encadrée

Pour réaliser un projet de personnalisation de sols, plusieurs conditions sont à remplir

  • Disposer d’un motif répétitif : Sur des lés de 2m de large, il est nécessaire de copier plusieurs fois le dessin pour obtenir un effet esthétique. Il faut donc que le motif s’y prête.
  • Eviter certaines couleurs : le blanc et le gris clair sont à éviter, car trop salissants
  • Utiliser une trame de fond, afin d’optimiser les jointures de lés.
  • Une surface minimum à réaliser

Moyennant ces quelques restrictions, tout est possible ou presque : reproduction de logos d’entreprise, de textes, de motifs. Dans certains cas, il est même possible de réaliser des dessins panoramiques ou une pièce toute en longueur – par exemple pour des couloirs d’hôtel.

« Le processus est simple. Nous partons d’un logo ou d’une image, avec une définition minimum de 150 dpi. Après vérification de la faisabilité, nous avons besoin de 48h pour produire un bon à tirer, puis de 5 jours supplémentaires pour sortir un échantillon qui permet de contrôler précisément le rendu couleurs. Une fois les validations du client obtenues, la fabrication prend en général moins de deux semaines » continue Béatrice Balle Coureau.

De l’effet parquet jusqu’à la reproduction des dalles d’une vieille église

Pour le reste, place à l’imagination. Et elle ne manque pas du côté des concepteurs de locaux ou d’évènements.

Effet parquet, etc : « Nous avons tout d’abord un nombre important de commandes de clients qui souhaitent retrouver sur un sol Flotex, dont les qualités de confort et d’entretien facile sont connues, l’effet de matériaux esthétiques, mais peu confortables ou difficiles à entretenir. Cela concerne notamment les parquets, les carreaux de plâtre, les bétons cirés ». Les restaurants apprécient, comme le Yeeels à Paris !

bouton-download-moquette-textile-floque

Effet trompe l’œil : les sols personnalisés se prêtent également aux jeux d’optiques et de trompe l’œil, comme dans ce magasin de jeux vidéo en Pologne :

magasin-jeux-trompe-oeil

Impression de logos ou de messages de bienvenue, comme dans ce restaurant Live & Life Caffè à Tours.

impression-logos-messages

Surimpression de plusieurs motifs, comme dans cet hôtel Ibis de la Rochelle qui a choisi de mélanger des pavés et des rails pour créer une ambiance urbaine et rétro.

surimpression-motifs

Rénovation de lieux historiques : terminons ce tour d’horizon forcément non exhaustif avec un projet en cours de rénovation des sols – en dalles pluri-centenaires– dans une église italienne. A partir de la photo des sols anciens, Forbo travaille actuellement son produit pour lui donner toutes les nuances – jusqu’aux bords ébréchés – des vieilles pierres ! Une initiative très originale, à voir dès cet été dans une église vénitienne.