Ils ont beau faire… tâches, les cafés renversés devant le distributeur de boissons ne posent pas tant de problèmes au moment du nettoyage. Surtout si les sols concernés sont des revêtements PVC ou en linoleum. Mais même avec des revêtements textiles, des solutions existent.

Que celui qui n’a jamais renversé de café – ou de thé, ne soyons pas sectaire – sur son bureau, son clavier d’ordinateur, la course du liquide se terminant naturellement un étage plus bas, à même le sol, passe son chemin. Cet article ne le concerne pas. Enfin, pas encore ! Car la question est hélas moins de savoir si cela va arriver, que de savoir quand. Et à ce moment là, de réagir correctement.

« Tout va dépendre de la nature du sol, presque plus que de celle de la tâche » assure d’entrée de jeu Dominique Bourgeois, spécialiste depuis plus de 20 ans des problématiques d’entretien chez Forbo, l’un des leaders du marché du revêtement de sol. Il est aujourd’hui technicien référent au sein du SAAT (Service Assistance Applications Techniques) et conseille notamment les clients du fabricant à l’export dans les pays d’Europe du Sud.

« Pour être franc, ces cafés renversés ne posent pas tant de problèmes, en tous cas pas spécifiques. Mais le symbole est fort » concède-t-il. Il y a certainement un peu de culpabilité chez celui qui provoque ce genre d’accident. D’abord parce qu’il a été étourdi, ce qui est… exact. Mais aussi parce qu’il pense que c’est grave pour le sol, ce qui est beaucoup moins vrai. Heureusement !

En fait, dès que l’on parle de sols souples, PVC, linoleum, ou même textiles , de nombreuses solutions existent.

Sols PVC : un coup d’éponge et cela repart

Les plus résistants à ces petits accidents de la vie quotidienne au bureau seront les sols PVC et les linoleums (Marmoleum chez Forbo). « Nous avons ici des produits à la surface très fermée, voire étanche quand on parle de PVC grâce à leur couche d’usure positionnée lors de la fabrication ». Un coup de chiffon ou d’éponge, pour absorber le liquide resté en surface, suffira donc pour nettoyer les dégâts. Il n’y a pas besoin d’appeler le service d’entretien. La seule règle est d’agir le plus vite possible sur les linoléums.

Textiles floqués, une question de rapidité

L’un des produits Forbo les plus utilisés dans les bureaux, en particulier sur les planchers techniques dans sa version plombante, est la dalle floquée Flotex. Une exclusivité qui propose, sur un dossier PVC, une incrustation de fibres verticales à forte densité. « Cette densité permet une bonne résistance aux tâches, explique Dominique Bourgeois, car le liquide va être ralenti dans sa pénétration ». Là-encore, un coup d’éponge rapide permet donc de nettoyer l’essentiel. Si le liquide est plus profondément incrusté –soit à cause d’un volume renversé plus important, soit parce que le temps de réaction n’a pas été assez rapide -, il faudra alors utiliser un détergent.

bouton-download-moquette-textile-floque

Dalles moquettes, textiles aiguilletés, la solution s’appelle injection-extraction

Pour ces produits (type Tessera ou Showtime chez Forbo), à la densité de fibres moins élevée, ce qui les rend plus agréables au toucher, il sera quasiment impossible d’empêcher la tâche de pénétrer. L’utilisation d’un appareil d’injection (eau plus détergent) et d’extraction devient indispensable.

« Dans tous les cas, des solutions existent » insiste Dominique Bourgeois. Déjà, comme on l’a vu, quelques (bons) réflexes et un solide bon sens, permettent de résoudre la plupart des situations. Et sinon, les professionnels de l’entretien disposent d’appareils puissants. « Finalement, nos interventions les plus délicates concernent de mauvaises pratiques au niveau de l’entretien, plutôt que ces accidents de la vie courante » tient-il à dédramatiser. D’autant, conclut-il, que tous ces sols PVC ont une qualité supplémentaire par rapport au carrelage ou au parquet par exemple : ils sont aisés à remplacer sur de petites surfaces qui seraient trop endommagées.